Comment Lutter contre les chenilles processionnaires du pin

La chenille processionnaire du pin

 

La Chenille Processionnaire du pin est une larve d’un papillon de nuit. Elle fait partie de la famille des lépidoptères.  Le papillon éclos en été entre juin et septembre selon les régions. Il pond ses œufs en fin d’été en les déposant  par paquets de 150 à 320 sur les aiguilles de diverses espèces de pin puis la femelle meurt. Les papillons sont nocturnes et le mâle meurt généralement de suite après l’accouplement. 

L’éclosion a lieu cinq à six semaines après la ponte. Les petites chenilles muent trois fois avant l’hiver à des dates différentes  selon la région probablement liées au climat. Les écarts de température  peuvent réduire provisoirement l’alimentation de la chenilleet ralentir leur évolution. 

Plus on monte  en altitude et plus la larve se développe lentement, en réduisant ses périodes de métamorphose. Les petites chenilles tissent des nids provisoires ou elles passent leur journée. Ils peuvent contenir plusieurs centaines d’individus. 

Au dernier stade de leur métamorphose elles battissent leur nid d’Hiver coté Sud pour profiter des rayons du soleil qui leur permettra de maintenir une température d’environ 7 degrés supérieure à la température extérieure. A partir de là elles ne sortiront que la nuit « si la température extérieure reste supérieure à 12° » pour s’alimenter en procession et reliées par un fil de soie qui leur permettra de pouvoir retrouver leur nid.

Au printemps, les chenilles en procession conduite par une femelle, quitte l’arbre pour aller s’enfouir dans le sol dans un endroit bien ensoleillé.

Pendant cette phase les chenilles peuvent provoquer des accidents suivi de sequels plus ou moins graves.

 

 

Chacune des chenilles va tisser son cocon pour démarrer son processus de transformation en chrysalide puis en papillon après une durée pouvant s’étaler de quelques mois à plusieurs années.

Les chrysalides transformées en papillon sortent de terre. Le cycle peut alors reprendre par accouplement de la femelle et du mâle qui meurt un ou deux jours après, alors que la femelle s’envole vers une branche pour pondre ses 70 à 300 œufs avant de mourrir aussi.

Les petites chenilles éclosent 30 à 45 jours après la ponte.  Cet insecte est connu pour le mode de déplacement de ses chenilles en file indienne. Elles se nourrissent des aiguilles de diverses espèces de pins mais aussi de cèdres, provoquant un affaiblissement important des arbres.

Les processionnaires du pin sont brunes avec des tâches orangées. Recouvertes de poils, leur pouvoir urticant  provient d’une fine poussière qui se détache de plaques situées sur le dos et la partie postérieure de la chenille.

Le cycle annuel pour la chenille processionnaire peut se résumer dans ces quelques lignes.

Pour résumer

  •  Une nuit d’été les papillons sortent de terre et les deux sexes s’accouplent. Le mâle meurt de suite tandis que la femelle va déposer ces œufs sur une branche de pin « environ 300 »

  • Les chenilles éclosent entre 30 et 45 jours après la ponte et commence et commence à s’alimenter avec les aiguilles du pin.

  • Au fur et à mesure de leur métamorphose les chenilles prennent leur couleur d’adulte et se couvrent de leur poils urticants.

  • En automne les chenilles construisent leur nid coté sud pour passer l’hiver et ne sortiront que la nuit pour se nourrir si la température sup à 12°.

  • Dès les beaux jours les chenilles quittent leur nid pour descendre le long du tronc en fil indienne d’où leur nom de « chenille processionnaire » pour aller s’enfouir dans le sol et se transforment en chrysalides.

  • Après quelques mois une nuit d’été les papillons sortent de terre et puis  . . .

    Le Cycle Biologique de la chenille processionnaire

    1. Vers Juin, au crépuscule, les papillons de la processionnaire sortent de terre. Mâles et femelles s’accouplent, puis les mâles meurent un ou deux jours après.

     2. La femelle s’envole et dépose entre 70 et 300 oeufs sur les aiguille de pin. Puis elle meurt à son tour. 

    3. Les chenilles éclosent 30 à 45 jours après la ponte. Elles consomment des aiguilles du pin, et se relient entre elles par un fil de soie. 

    4. Au cours de leur croissance, les chenilles changent de couleur et deviennent urticantes grâce à leurs poils (jusqu’à 1 million). 

    5. Les chenilles fabriquent un nid en soie en automne, sur la branche d’un pin. Elles passent l’hiver dans cet abri, et ne sortent que la nuit pour entretenir leur nid et se nourrir. 

    6. Au printemps, la colonie conduite par une femelle quitte l’abri et se dirige vers le sol. C’est la procession de nymphose : toutes les chenilles se tiennent les unes aux autres et se déplacent en longue file. Une file indienne dénombre plusieurs centaines de chenilles. Au bout de quelques jours, elles s’arrêtent dans un endroit bien ensoleillé et s’enfouissent sous terre. 

    7. Deux semaines plus tard, toujours dans le sol, les processionnaires tissent des cocons individuels et se transforment en chrysalides. Elles restent dans cet état pendant plusieurs mois (ou parfois plusieurs années selon les régions). 

    8. Au bout de quelques mois, chaque chrysalide se métamorphose en papillon, toujours sous la terre. Et puis, un soir d’été, les papillons sortent de terre…

    Techniques de lutte

     

     Mesures écologiques    

    • Augmenter la biodiversité des feuillus afin de freiner la propagation de l’insecte et de favoriser le cortège parasitaire.
    • Dans les forêts utilisez par le public et dans le cas de pouvoir choisir une autre essence, éviter les plantations de pins noirs dans les secteurs propices à la chenille. 

    Traitement phytosanitaire biologique (aérien ou terrestre)    

     

    • Appliquer un traitement avec un insecticide biologique à base de Bacillus thuringiensis  bactérie aux facultées entomopathogènes.
    • Agit par ingestion, uniquement sur les larves de lépidoptères. Respectueux de l’homme et des animaux, protége la faune utile.
    • Traitement à la dose de 40 à 50 milliards UBI/ha en automne (période idéale : stade L1 à L3)L 

     

    Lutte mécanique

     

    • En cas d’attaque ponctuelle, sur des pins facilement accessibles. Se protéger soigneusement contre les risques d’urtication avec une combinaison, un masque, des lunettes, des gants.
    • Couper et incinerer les branches porteuses de pontes, pré-nids et nids. 

     

     

     

     

     

    Mise en place d’une capture de la procession

    •  Utilisez des éco Pièges pour bloquer le cycle de la chenille processionnaire en les capturant à la descente de la procession 

     

     

    Piégeage 

     

    • Piégeage par confusion sexuelle des papillions femelle pour capturer les males avant l’accouplemenet. 

     

     

    Lutte biologique

     

    Favoriser l’implantation des prédateurs et parasites comme les mésanges. Il y a peu de prédateurs. Les oiseaux en général ne les mangent pas à cause de leurs poils urticants et de leur mauvais goût. Seul le coucou s’attaque aux chenilles, parfois même dans leur nid,
    et la mésange chasse la première forme larvaire et parfois lorsqu’elles sont en procession.

    Nos Tarifs

       Échenillage : 

    • 80 € TTC de frais de mise en oeuvre
    • 10 € TTC le nid pour les 10 premiers
    • 7 € TTC le nid à partir du 11ème
    • Des devis personnalisé vous seront effectué en fonction de l’infestation global à partir du 20ieme nid

      06 52 72 19 76 

    Traitement Biologique au BTK   

     Tarifs d’intervention par un professionnel pour les arbres de 20m maximum   

    1 arbres 80 € TTC
    2 à 3 arbres 75 € TTC / arbre
    4 à 5 arbres 65 € TTC / arbre
    6 à 10 arbres 55 € TTC / arbre
    11 à 20 arbres 45 € TTC / arbre
    21 à 30 arbres 43 € TTC / arbre
    plus de 30 arbres 40 € TTC / arbre

     

    • Des devis économiques dans les cas de bosquet ou de petits arbres
    • Ce type de traitement est accompagné d’une garantie 0 chenilles, en cas d’apparation de nid, nous vous assurons un échenillage ou la pose d’un éco piège à nos frais.

      Pose d’Éco-Piège 

      La pose d’un Éco-piege est d’environ 75 € TTC la pose de l’éco-piége par un professionnel, selon la circonférence de votre arbre.

    • Réussite du BTK, le traitement Biologique 95%
    • Taux d’echec du traitement 5%
    • Taux de reprise du cycle annuel après piégage avec un eco piège 30%
    • Clients satisfaits 100%

    Une garantie dans la protection

     
    Après pulvérisation de notre décoction sur l’arbre au début de l’automne, si des nids grossissent, nous vous offrons l’échenillage des nids restant pendant l’hiver ou d’une éco-piège pour vous protéger.

     

    06 52 72 19 76

    Un échenillage mécaniques des nids

    Un traitement biologique au BTK

    Un devis pour la chenille processionnaire du chêne

    Nous traitons dans la region Auvergne-Rhônes-Alpes

    R

    Un traitement Biologique à privilégier

    Entre septembre et novembre, traité votre arbre pour moins de 90 € et évitez les désagrements respiratoire aux printemps.

    Un échenillages avant les descente

    Les descentes des chenilles aux printemps doivent étre supprimé en echnillants les nids à la perche télescopiques durant l’hiver.

    Un piégage des chenilles, dernière solution

    Un piège peut etre placé autour de votre pin, si les processions ont déja commencées. Empechant le cycle de se repeter l’année suivante.

    Une expertise à votre service

    Nous traitons les principales villes comme Saint-Etienne, Clermont ferrand, Lyon...